loader image

Notre renouveau à tous - le grand air

Après ces heures recroquevillées sur nos vignes, quel plaisir de « se dénouer » : Christophe sur son vélo, les triplés en rando. Monter de nouveau les 2784 mètres qui nous mènent au Pic du Canigou, reconnaître une fois de plus sa vue époustouflante. Christine et Nicolas, ce qu’ils aiment, c’est retrouver leur potager, à 1200 m d’altitude, à la ferme. Entre deux petits tours, tout pousse à vive allure. Une fois là-haut, elle décide le menu de ce dimanche; aujourd’hui ce sera côtes d’agneau aux petits pois.

Les Vins

Une Lubie

« Une lubie : idée jugée fantaisiste ou déraisonnable par les autres », mais pas par nous.

Prise de risque maîtrisée pour un vin à la fois gourmand et de terroir. Cuvée rare en cru Maury sans soufre ajouté.

C’est la confiance qui nous a guidés, celle dans notre culture, dans notre chais, dans nos gestes et dans notre connaissance acquise année après année.

Cépages en Famille

Des bouteilles sobres, sincères et spontanées : l’une tendre (grenache), l’autre exubérante (carignan), elles racontent notre vie au Clos.

( CARIGNAN ET GRENACHE EN FAMILLE )

grenache en famille

GRENACHE ULTIME, noir blanc & gris

A la véraison, les grappes bigarrées, tout droit sorties d’un carnaval, saluent le travail de l’année. A partir de cet instant, nous redoublons notre attention jusqu’au contrôle de maturité où chaque jour nous évaluons la maturité de nos baies. C’est l’Éden du grenache ici.

On compte quelques 55 000 plants au Clos. Cette belle assemblée d’augustes pieds recourbés, raccourcis, racornis ont passé 75 à 110 ans sous un climat semi-aride. Nous les reproduisons à l’aube de leur centenaire, au sommet de leur art. Nous les greffons sur des jeunes pieds. Ainsi la typicité de nos grenaches perdure.

Les Vins

1+1=3

Difficile de raconter ce vin sans écrire une autobiographie, un essai philosophique, un
traité sur l’économie durable. Il est la synthèse de notre histoire *.

Etre vigneron n’est pas un métier, c’est un « tout » : une prise de conscience, une soif  infini de projets, une captivité, une amitié pour les curieux.

Nous avons fait ce choix en famille, comme une seconde vie que nous partageons.

Des frottements au brassage d’idées, des envies aux surenchères, des soutiens aux forces décuplées.

Chaque jour où la 25ème heure sonne, celle du Clos, nous savons que 1+1 =3

* Le fin mot de l’histoire de 1+1 = 3, ce sont les triplés Charles, Max et Victor qui ont donné du piment à la vie de Christine et Nicolas, tout comme Louise, Jules et Pierre à celle de Laurence et Christophe.

Flirt

Le rosé divise. Certains le sous-estiment, rafraîchissant et facile mais sans grande richesse. D’autres l’envisagent sérieux, structuré et coloré. Nous préférons la 3ème posture, on l’aime pour son caractère « easy », mais on y revient pour son côté « gastronome ».

Pour obtenir ce résultat, nous choisissons quelques rangs de nos parcelles, les raisins les plus précoces.

à LA CAVE

Le pick-up chargé de ses caisses pleines rejoint le cœur du village de Maury. Entre les maisons blotties, au détour des ruelles étroites, l’horizon soudain s’éclaircit; nous arrivons au Clos. Son chai contemporain, épuré, effilé, entouré de quelques plants de vignes joue les contrastes.

En toile de fond, la barrière rocheuse forme un amphithéâtre, au centre de cette scène se dresse la silhouette du Château de Quéribus. Lieu de villégiature pour quelques semaines.
Dans la cave ce sont les garçons qui officient. Au centre siège le pressoir, objet de toutes nos attentions. Les raisins sont refroidis en chambre, triés sur table, vidés dans l’égrappoir. Les jus sont acheminés de façon douce dans les petites cuves.

Les Vins

Idylle

Entre le coup de feu des vendanges de « blanc » et celui des « rouges », c’est la dernière sortie en mer pour nous.

Ici les poissons ne font que quelques mètres du port à nos fourneaux.

Fermes, aux couleurs franches, d’une brillance éclatante, ils gardent cette fière arrogance jusqu’au dressage dans nos assiettes.

D’une famille un tantinet épicurienne, nous nous sommes imposés le défi de savoir bien les accompagner. C’est ainsi qu’est né l’Idylle. Vif, une arête acide qui s’ouvre sur une bouche ample. En un mot : fuselé.

Du coup nous prenons soin de nos raisins comme le pêcheur de sa pêche.

à la montagne

Tous les autres rendez-vous sont fixés à la montage, à la ferme, le temps de s’équiper avant de gravir les cols et glaciers enneigés, vierges de toute trace de pas. Le retour à la maison est bruyant. Chacun y va de sa recette. On rajoute des rallonges. On aimerait que ces fins de semaine durent l’éternité. Et c’est là qu’on conclut « oui, on va la tenter cette cuvée! »

Les Vins

Batifolage

La voici la dernière-née de ces discussions chaleureuses et animées, nous l’avons nommée Batifolage.

Depuis quelques millésimes on soigne, on observe ces grenaches gris d’exception.

Et puis, convaincus, nous avons sélectionné la parcelle, nous avons élevé ses jus en fûts neufs durant 8 à 10 mois. Les 1ères dégustations nous délectent et nous réjouissent : toasté, structuré, ample mais toujours gracile.

UN BAISER

LE BÉGUIN

Un Baiser

Des vignes centenaires, le bel âge pour délivrer des sucs concentrés, fins, riches et soyeux. 15 à 20hl/ha seulement, précisément 1 pied de vigne de grenache pour 1kg de fruit, soit 1 seule bouteille. C’est pour cette raison que nous les présentons amoureusement…

Le Béguin

Rendez-vous uniquement les très très belles années, comme 2013 et 2015. Ce nectar nait de ces 3 fûts de 500l : 2 de grenache centenaire et 1 de jus de presse de syrah et grenache, le tout élevé 24 mois. La « recette » c’est Christine, Nicolas et l’oncle, Jean Rière (Padri Two), leur père spirituel qui l’ont pensée et mise au point.
le beguin
un baiser

ALCÔVE

Cette frontière entre les vins secs et doux est parfois ténue.

Au clos, nous manipulons avec délicatesse, nous élevons avec patience.

Notre Graal vient de cet esprit vineux si caractéristique de nos vins doux.

Alcôve est notre Vintage, notre millésime le plus jeune dont la fraicheur joue avec toutes sortes de notes.

LES PADRI, LE CHANT DES PARRAINS

31 décembre, tous flânant autour du feu, affalés dans nos clubs fatigués, les mains réchauffant notre verre de PADRI ONE ou PADRI TWO, chacun raconte son souvenir de Dédé ou de notre oncle Jean.

Disons le, c’est eux qui nous ont «appris» notre passion, avec son lot de patience, d’humilité et de persévérance.L’hommage s’imposait, c’était une évidence.

De là sont nées ces deux cuvées hors d’âge,
l’une élevée en bouteille depuis 2005/2006, c’est Padri One; l’autre élevée en fût 12 ans, il s’agit de Padri Two. Toutes deux flirtent avec les arômes spiritueux, chacune dans son registre, chocolat et fruits secs.

padri two
padri one
padrina
PADRINA, NOTRE MARRAINE DE CŒUR

Nous ne pouvions conclure sans parler de notre marraine de cœur, Nathalie qui a créé cette vinaigrerie artisanale La Guinelle il y a 15 ans de cela. Idée jugée farfelue, elle a fait son chemin depuis, jusqu’aux chefs étoilés.

Puisqu’un bon vinaigre part d’un bon vin, nous venons de créer Padrina, vinaigre
élaboré avec notre Maury doux hors d’âge.

Lexique catalan : Padrina : marraine

logo-clos-blanc